Bilal Hassani : représentant queer français à l’Eurovision

La France vient de trouver son représentant au concours Eurovision de la chanson. La jeune chanteuse Bilal Hassani, icône queer des 19 ans et populaire youtuber avec plus de 800 000 abonnés sur sa chaîne personnelle, est devenue la gagnante du samedi soir du programme spécial organisé pour choisir une chanson pour la nouvelle édition du concours, qui Il se tiendra en mai à Tel Aviv (Israël).

Le thème choisi s’intitule Roi (« King »), un hymne à la différence chantant dans un mélange de français et d’anglais. La chanson, pleine de messages positifs sur l’acceptation de soi, s’inspire de la biographie de cette jeune marocaine, qui porte souvent des perruques et se maquille. « Je suis fier de représenter mon pays tout en étant à 100%, malgré les personnes qui m’ont dit sur Internet que je ne représente pas la France », a expliqué Hassani. La chanson a été composée par la chanteuse en collaboration avec le duo Madame Monsieur, qui représentait la France lors du festival de l’année dernière avec Mercy, une chanson inspirée par les réfugiés qui occupait la 13e position.

Hassani a été choisi avec 35,7% des voix du public. Le jury professionnel, composé de l’actrice et chanteuse espagnole Beatriz Luengo et de l’israélienne Doron Medalie, compositeur de Toy, la chanson lauréate de l’Eurovision 2018, avait placé à la tête d’un autre aspirant, la chanteuse Seemone, avec un profil plus traditionnel Cependant, le vote des spectateurs a propulsé Hassani à la première position. La jeune chanteuse a fini par battre les candidats avec plus de cheminement, comme le chanteur Chimène Badi, qui racontait à ses jours à Nicolas Sarkozy parmi ses fans, ou Emmanuel Moire, avec une longue carrière et cinq albums à son actif.

Hassani a été annoncée en 2015 comme candidate à la version française de La Voz Kids, un programme dans lequel elle a chanté une version de Rise Like a Phoenix, le thème de Conchita Wurst remporté par l’Eurovision en 2014. « Depuis l’âge de 9 ans, je suis accro L’Eurovision, à la fois pour son aspect artistique et symbolique: toutes ces cultures et différences que la musique réunit, il y a une vraie magie dans ce grand spectacle « , a déclaré Hassani dans son compte Instagram, suivi par plus de 400 000 personnes.

Son apparence physique a généré une confusion que Hassani n’a pas tardé à clarifier. Par exemple, l’un des membres du jury du programme qui l’a désigné vainqueur l’a qualifié, à tort, d’hermaphrodite. « Aujourd’hui, nous parlons de personnes intersexuées, mais ce n’est pas mon cas. Je suis un homme. Je ne suis pas une personne transgenre non plus. Je n’ai jamais pensé que tout aurait été plus facile si j’étais née femme. Je suis très à l’aise avec ma masculinité « , a-t-il déclaré au magazine Gala il y a quelques jours.

Malgré la démonstration de soutien, Hassani a également reçu de nombreuses critiques et insultes sur Internet ces derniers jours. Différentes associations françaises luttant contre l’homophobie se sont défendues et ont annoncé leur intention de dénoncer tout utilisateur qui les attaquerait sur les réseaux. A ceux qui professent leur haine dans les réseaux, Hassani a répondu qu’ils le transformaient en « millionnaire ». « Les personnes qui m’insultent me rendent visite sur YouTube. Et ces visites sont converties en argent … « , prévint-il sarcastiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *